Accueil > Actualités > Autres articles > Ca ne rigole plus !

Ca ne rigole plus !

jeudi 24 juin 2010, par Solidaires37

15 000 personnes dans les rues de Tours pour la manif pour la défense des retraites (malgré les bisbilles dans l’intersyndicale locale). C’est un succès ! Mais que vont en faire les bureaucrates ?

7700 CGT, 2500 SOLIDAIRES, 4600 CFDT, CFTC, UNSA, FSU, 200 PS/PC/PG/NPA/ATTAC/LO.

Bonne présence chez nous du privé avec un gros cortège des salariés de Michelin, des salariés de la CAF, du Crédit Agricole, de la FPA, de Radio France, etc.

Du coté du ridicule, la CFDT passe du Bérurier Noir à sa sono ; n’importe quoi...







L’article de la NR du 25 juin 2010

A Tours, dix mille pour défendre la retraite

Beaucoup de 40 et 50 ans, de retraités et de fonctionnaires se sont retrouvés hier dans les rues de Tours, pour dire non à la réforme.
Pour la première fois dans une manifestation à Tours, les vuvuzelas étaient là ! -
En tête de cortège, hier à Tours.

En tête de cortège, cette retraitée CGT demeurant près de Tours résume le sentiment de ses camarades de cortège : « La retraite à 60 ans, cela ne se négocie pas. Malgré les nouvelles technologies qui entrent dans nos entreprises, on est usé à cet âge-là, à cause du stress, du rendement, des cadences. C’est grave ce qui se passe en ce moment en France. »

Ils sont environ dix mille à battre le pavé sous un soleil de plomb ce jeudi matin à Tours, venus de tout le département, comme ces communaux de Chinon et La Riche, le maire de Château-Renault, écharpe tricolore lui barrant la poitrine, et celui de Cinq-Mars-la-Pile, les « TLD » de Montlouis, les cheminots de Saint-Pierre-des-Corps, les enseignants de Choiseul à Amboise ou l’Inra de Nouzilly, les Michelin de Joué...

Le défilé se déroule en bon ordre : chefs syndicaux en tête, Poste, Construction, Forclum Val-de-Loire, NR, Cegelec Tours, municipaux de Tours, métallos, Conforama, hospitaliers, Pfizer, conseil général, électriciens et gaziers, SKF Saint-Cyr, finances publiques, artistes et interprètes, Safety, CPAM, Urssaf et Caf. Même le lycée Descartes brandit sa banderole au milieu de la foule !

La CGT affiche sa force de frappe, mais le « bleu » CFDT est très visible, Sud s’impose et la CFTC a choisi la méthode vuvuzela pour se faire entendre, une première dans une manifestation tourangelle : « Nous en avons acheté 50 pour l’évènement, mais souffler là-dedans, c’est épuisant », racontent trois militants, des commerciaux. Ambiance Coupe du monde de foot ou presque !

Des partis politiques, PS, PC, NPA, LO entre autres, des hospitaliers et enseignants, avec FSU et SNUipp très présents, grossissent les rangs. Un air estival et une gravité, due au contexte social et économique, planent au-dessus des têtes.

Olivier Pouvreau