Solidaires 37

9 avril 2015 à Tours, 2200 manifestant-e-s .

jeudi 9 avril 2015 par Solidaires37

Grosse mobilisation à Tours d’autant que 500 manifestant-e-s (principalement CGT) étaient partis manifester à Paris.

Ci dessous les reportages de la "Nouvelle République" et de "France 3 Centre Val de Loire" sur le sujet.

JPEG - 112.6 ko
Photo http://www.37degres-mag.fr/actualites/manifestation-contre-lausterite-plus-de-1500-personnes-a-tours/

En tête de manif, un cortège de 200 personnes de l’intersyndicale du CHU en grève (principalement des militant-e-s de SUD Santé), suivi de la CGT (600), FO (900), SOLIDAIRES (400) et une centaine de FSU.
Dans le cortège de SOLIDAIRES 37, principalement représentés les postier-e-s et télécommunicant-e-s, les cheminots, les enseignant-e-s, les camarades de la protection sociale, de la Culture, de Michelin, des finances publiques, des étudiants, des travailleurs sociaux, etc.


France 3 Centre-Val de Loire - JT local 1920... par siksatnam


VIDEO. Tours. Ils étaient plus de 1... par lanouvellerepublique

Près de 2.000 contre l’austérité


Très en verve, des infirmières hospitalières ont fait un sit-in place Anatole-France, s’allongeant au sol en signe de protestation, avant d’entamer des danses endiablées…

" Ils étaient entre 1.500 et 2.000 hier matin à manifester à Tours contre la loi Macron, le pacte de responsabilité et la politique d’austérité du gouvernement. Quatre fois plus que prévu !

Les syndicats locaux annonçaient 400 à 500 participants. Il y en eut quatre fois plus ! C’est dire si la mobilisation a été forte hier matin, à Tours, pour la manifestation organisée dans le cadre de la journée de grève interprofessionnelle, par l’intersyndicale CGT, FO, FSU et Solidaires.

Ils étaient entre 1.500 à 2.000 personnes à battre le pavé, au pas lent du manifestant, de 10 h à 12 h 30, de la place de la Liberté jusqu’à la place Anatole-France. Un long cortège sonore et coloré qui provoquait le blocage du tramway entre les arrêts de la gare SNCF de Tours et de la place Choiseul, pendant deux heures.

" Faire opposition au plan du gouvernement "

Le franc soleil qui accompagnait la marche des grévistes (du public et du privé) explique en partie le succès de la manifestation. Mais la réussite de cette démonstration de rue témoigne surtout de la détermination des salariés – ainsi que des étudiants et des retraités présents – « à faire opposition au plan d’austérité gouvernemental ».

En première ligne, la forte délégation de personnels des hôpitaux venus de tout le département (Tours, Amboise, Loches, Chinon) menait le cortège, devant des agents territoriaux – municipaux de Tours, conseil départemental – qui donnaient de la voix et même du porte-voix, entraînant des salariés de services publics, de centres sociaux, de maisons de retraites, de la SKF, de Mecachrome Amboise, des cinémas Studio et de l’Éducation nationale. A ce propos, une quinzaine de représentants CGT des personnels du Département demandait à être reçue en urgence par le nouveau président du conseil départemental, Jean-Yves Couteau, « pour exiger la renégociation de la gestion du temps de travail dans les collèges ».

La marche se disloquait après une longue pause place Anatole-France, sous l’œil des usagers du tram condamnés à emprunter le pont Wilson à pied… "

P.L.








Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 394 / 223349

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License