Solidaires 37

A nos camarades des autres organisations syndicales

mercredi 11 décembre 2013 par Solidaires37

CFDT et CGT ont pris l’initiative de relancer une réunion de l’intersyndicale, fin novembre. Celle-ci a débouché sur un texte que l’Union syndicale Solidaires n’a pas signé. Il nous parait utile d’expliquer pourquoi nous avons fait ce choix, et comment nous considérons que recherche de l’unité syndicale, débat intersyndical, analyse de la situation présente et actions collectives doivent s’articuler. Cette contribution aux nécessaires échanges entre équipes syndicales de nos différentes organisations nous parait d’autant plus nécessaire que, suite à cette première réunion, l’Union syndicale Solidaires est écartée des rencontres intersyndicales nationales. La situation est différente à la base mais aussi dans plusieurs secteurs professionnels.

La réunion intersyndicale du 25 novembre

CFDT et CGT ont conjointement convoqué une réunion intersyndicale, tenue le 25 novembre. FO et CGC n’y ont pas participé. L’accord s’est fait sur un texte engageant les organisations syndicales à travailler ensemble sur différents sujets (emploi, investissement, justice fiscale, pouvoir d’achat, services publics). L’Union syndicale Solidaires a dit son accord pour participer à ce travail ; mais une plate-forme revendicative n’a d’intérêt que si nous prenons les moyens de voir satisfaites ses revendications. Aussi, nous avons demandé que le débat sur les mobilisations à organiser soit posé dans l’intersyndicale.
Faut-il compter sur le gouvernement et les patrons pour rompre avec le système qui nous exploite ?

Le blocage rencontré à ce propos limite considérablement l’intérêt d’une déclaration qui, finalement, laisse croire qu’il sera possible d’imposer nos revendications au gouvernement et aux patrons, sans agir collectivement, sans peser sur le rapport de forces. C’est la conception habituelle d’organisations comme la CFDT, la CFTC ou l’UNSA, mais nous ne comprenons pas que CGT et FSU aient accepté de laisser de côté le débat sur les nécessaires mobilisations.
Nous ne voulons pas entretenir cette illusion ; l’Union syndicale Solidaires a refusé de signer ce texte.

Les conclusions de la réunion intersyndicale

L’intersyndicale du 25 novembre s’est conclue :

 sur la signature par toutes les organisations présentes (dont Solidaires) d’un appel contre le racisme,

 la signature par 5 organisations (pas par Solidaires) du texte qui ne parle pas de mouvement social et demande aux patrons et au gouvernement d’arranger les choses,

 l’engagement de toutes les organisations (y compris bien entendu Solidaires) de poursuivre ensemble le travail, lors de prochaines réunions, sur les sujets de fond et les revendications.

C’est une semaine plus tard que nous avons appris que nous n’étions plus invités aux réunions suivantes. Nous déplorons ce choix de nous exclure parce que nous voulons lier revendications et mobilisations. Nous redisons notre volonté de contribuer à l’unité syndicale, mais pour agir le plus efficacement possible dans l’intérêt des salarié-es, des chômeurs-ses, des retraité-es, des jeunes en formation.

« Les organisations syndicales [CFDT, CFTC, CGT, FSU, UNSA] demandent aux responsables économiques et politiques, au patronat et au gouvernement, de prendre la mesure des mécontentements qui taraudent la société et d’y apporter des réponses »

Pour l’Union syndicale Solidaires, la solution ne viendra pas de celles et ceux qui organisent les injustices sociales actuelles.
Pour gagner, il faut reconstruire des mouvements collectifs de résistance et revendicatifs !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 294 / 223767

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License