Solidaires 37

Manifestation du 10 septembre 2013, à Tours.

mardi 10 septembre 2013 par Solidaires37

Comptage place Jean Jaurès : 1000 CGT, 500 SUD/SOLIDAIRES, 450 FO, 100 FSU, une cinquantaine des diverses sectes politiques de gauche.

A noter, dans notre cortège, la diversité des nos syndicats représentés : Protection Sociale, Territoriaux, FPA, Santé/Sociaux, Poste, Télécom, Rail, Michelin, Radiall, Effico, Finances publiques, journalistes, Recherche, Culture, Crédit Agricole, Education, etc

Malgré tous ses efforts, le maire "socialiste" de Tours n’a pas pu empêcher le cortège de défiler sur les voies de "son" tramway...







Ci dessous, l’article de la "Nouvelle République" du 11 septembre 2013 :

La manifestation passe... le tramway bat en retraite

Les manifestants ont remonté la rue Nationale, sur les voies du tramway. Un évènement qui restera dans les annales.

Le tramway de Tours a connu sa première manifestation sociale, hier. Deux mille personnes ont défilé pour les emplois, les salaires, les retraites.

Les retraites ont peu mobilisé

Il y a toujours une fin à tout, la retraite après une vie de labeur. Et un début à tout avec, hier, la première manifestation sociale organisée sur le parcours du tramway. A l’arrivée du cortège de 2.000 manifestants (1.900 selon la police, 2.400 selon les syndicats), à 10 h 45 au niveau de la place Jean-Jaurès et du carrefour bus-tram, il y a de la tension dans l’air. « On a fait une demande de manif auprès du commissariat, orale, comme d’habitude », se défend Stéphane Deplobin, CGT. « On va tout droit », sourit un de ses collègues, désignant du doigt la rue Nationale. Le long cortège s’engage alors sur les voies, derrière les banderoles et affiches clamant « Tous ensemble pour nos emplois, nos salaires, nos services publics, nos retraites ». Les rames sur rail s’arrêtent. Nombre de passagers grognent. Les panneaux lumineux aux stations annoncent la situation : le service tram est interrompu jusqu’à nouvel ordre. Le régulateur PC Fil bleu, Didier Molineau, dit « gérer au cas par cas » et en fonction de l’avancée du cortège la circulation des rames. La clientèle est invitée à se reporter sur les bus. Le trafic tram sera perturbé deux bonnes heures.

Il n’y a pas d’arrêté interdisant de telles manifestations. Cela viendra peut-être. En attendant, les syndicats profitent de l’aubaine pour faire comme d’habitude : la rue leur appartient et ils le disent en chansons. Hier, CGT, FO, FSU, Solidaires, Snics (Syndicat national des infirmiers conseillers de la santé) marchaient en tête du rassemblement. Parmi les entreprises et services présents, citons SKF, municipaux de Saint-Pierre, La Poste, la Cnav, PCF, NPA, POI, Lutte ouvrière…
C’est un déploiement « gauche de la gauche » qui s’est organisé à Tours, jusqu’à la Loire, puis retour place Jean-Jaurès après un passage par le quartier des halles. Pour beaucoup de salariés du privé et fonctionnaires, le combat des retraites et salaires continue, quelle que soit la couleur du gouvernement.

O. P.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 441 / 223349

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License