Solidaires 37

CHU de Tours : le 16 et le 23 mai, on remet ça : Retrait imédiat du plan COPERMO

jeudi 11 mai 2017 par Solidaires37

Le 16 et le 23 mai, on remet ça :

Retrait immédiat du Plan COPERMO

Maintien de tous les sites, de tous les postes

et de tous les lits du CHRU de Tours.

Nous sommes toutes et tous concerné-es.

Déjà deux dates de mobilisations réussies, plusieurs dizaines de collègues en grève et mobilisé-es, plus de 2000 signatures récoltées auprès des agents et de la population. La direction est contrainte d’avouer que ce que nous avons publié est vrai. Plus aucun membre de la direction ou du corps médical, plus aucun-e élu-e du département et de la ville, ni la ministre, ne pourra dire qu’ils ou elles ne savaient pas !

Nous devons continuer à nous mobiliser. Faisons monter la pression pour faire retirer ce projet qui mettra à mal nos conditions de travail déjà bien difficiles et restreindra l’accès aux soins pour toutes et tous. Nous pouvons gagner !

Nous revenons déjà sur nos repos, nous sommes déjà régulièrement en sous-effectif, nous sommes surchargé-es de travail et demain ce sera pire. Pour les patient-es, il manque déjà de nombreux lits, les délais d’attente sont bien trop longs, les soins faits trop vite, les retours au domicile trop précoces et demain ce sera pire. Nous ne pouvons accepter cette dégradation de l’hôpital public.

Sur l’ensemble du CHU, on vous le rappelle, sous prétexte de construction d’un nouvel hôpital Trousseau et de passage à l’ambulatoire, ce projet prévoit :

• La fermeture de 370 lits d’hospitalisations en médecine, en chirurgie, en obstétrique, en psychiatrie, à Clocheville, à l’Ermitage. Et ces fermetures sont déjà en cours : dés maintenant, ce sont les services d’hospi de semaines d’ORL-ophtalmo, neurochir, et urologie qui vont être fermés. Puis ce sera au tour des services de consultations, de chirurgie pédiatrique, la cancéro, la gastro, la gynéco, l’UMC, la médecine, la pneumo, la dermatologie, la plastique, l’orthopédie, la cardiologie.

• La disparition des sites de Clocheville, de la CPU et de l’Ermitage.

• Les blocs seront aussi impactés avec la fermeture de nombreuses salles.

• La suppression de 400 postes pour les personnels soignants. Nous allons toutes et tous être impacté-es. Dès maintenant les équipes de remplacement sont diminuées. Les services restructurés verront leurs effectifs soignants diminués drastiquement pour coller aux exigences de sous-effectifs permanents.

• Des suppressions de postes pour les agents administratifs, logistiques, techniques et hôteliers (projet de cuisine centrale Tours Plus). Obligatoirement, il y aura de la mobilité forcée au sein du CHU, mais aussi entre les différents établissements du département. Une réorganisation des taches de brancardage et des taches des aides-hôtelières est programmée pour mutualiser et optimiser ces fonctions.

• Les agents contractuels subissent déjà les conséquences de ces suppressions, puisque massivement, dans les réaffectations provoquées par les restructurations, il est mis fin à leur contrat.

• Chronométrer chaque acte pour le rentabiliser ! Pour mettre en place ces restructurations, la direction a d’ores et déjà fait appel à la technique du « lean management ». C’est une technique de management qui a fait des ravages au sein d’entreprises comme Toyota ou France Télécom. Cette technique prévoit de chronométrer chaque acte : 1 min pour une prise de sang, 7 min pour une toilette ! Comme si chaque patient-e n’était pas unique et nécessitait plus ou moins de temps en fonction de sa spécificité. Nous ne voulons pas exercer nos métiers de cette manière, ce n’est pas ce que nous avons appris. Le soin ne se résume pas à des actes techniques effectués dans l’urgence et à la chaine. Sans oublier la GMAO (Gestion de Maintenance Assistée par Ordinateur) dans les services techniques.
Nos dernières mobilisations ont été réussies malgré les vacances scolaires. De nombreux services se sont mobilisés ces derniers mois, souffrant des mêmes maux (rappel à domicile, sous effectif, manque de remplacement, etc…). L’accueil que nous recevons de la population est plus que chaleureux. Les usagèr-es sont très attaché-es à la qualité des soins apportés, à l’existence de l’hôpital pour enfants. Nous avons toutes et tous affaire au monde hospitalier dans notre vie. Toutes et tous ensemble, nous pouvons faire reculer la direction et les pouvoirs publics.

Les organisations syndicales CFTC, CGT, SUD, FO appellent l’ensemble des agents du CHU à se mobiliser :

Le mardi 16 mai 2017, Assemblées Générales à 14h15 pour discuter ensemble du projet et détailler service par service les restructurations annoncées.

• Sur Trousseau, dans le hall principal

• Sur Bretonneau, devant le Hall principal de B2A

• Sur Clocheville, dans la cour centrale

Le mardi 23 mai 2017, rassemblement à 14h30 devant la Direction Générale à Bretonneau. Puis manifestation vers la place Jean Jaurès où nous ferons signer la pétition unitaire auprès de la population.

Un préavis de grève pour le 23 mai a été déposé pour vous permettre de participer à cette journée de mobilisation.

Le mardi 23 mai 2017, réunion publique aux Halles à 18h30

Toutes et tous concerné-es par l’avenir du CHU

« Retrait du plan d’économie, Retrait du COPERMO »

« Pas un poste de supprimé, pas un lit de supprimé »

Eux ne pensent qu’aux sous, nous on ne pense qu’aux soins !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 62 / 215217

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License