Solidaires 37

La manif contre la loi travail du 14 juin 2016 à Tours.

mercredi 15 juin 2016 par Solidaires37

2000 manifestant-e-s à Tours et 700 autres à Paris, une nouvelle réussite de la mobilisation.
Sur Tours : 400 à SUD SOLIDAIRES, 150 à FO, une trentaine FSU, 300 jeunes, 100 intermittents du spectacle, le reste CGT.


Manif du 14 juin 2016 à Tours par siksatnam1


Manif du 14 juin 2016 à Tours (2) par siksatnam1





Ci-dessous, l’article de " La Nouvelle République" du 15 juin 2016 :

Nouveau succès de rue à Tours, contre la loi Travail

Neuf manifestants sur dix hier étaient des salariés ou des retraités qui défilaient pour la huitième fois pour certains. - Neuf manifestants sur dix hier étaient des salariés ou des retraités qui défilaient pour la huitième fois pour certains. - (Photos NR, Patrice Deschamps)

Ils étaient 1.800 hier à manifester contre la loi Travail, à Tours. Le matin, 700 Tourangeaux étaient allés grossir les rangs du cortège parisien.

A Tours, ville d’équilibre et de mesure, on sait compter les manifestants de chaque côté d’un défilé. Hier, le cortège atteignait 1.400 personnes selon la police et 2.200, selon les manifestants. Pour contenter tout le monde, on dira qu’ils étaient 1.800 à défiler dans cette nouvelle mobilisation contre la loi Travail. Une participation très satisfaisante pour les syndicats et les jeunes anti-loi El Khomri qui avaient appelé à manifester. D’autant qu’il faut ajouter les 700 Tourangeaux – de source syndicale – qui avaient pris le départ le matin, en bus ou en voiture, pour aller défiler à Paris.

Arrêt devant les grilles du Medef

Partis de la place de la Liberté, le cortège s’étirait avenue de Grammont et rue Nationale avant de s’engager dans la rue de la Scellerie, jusqu’à la place de la Préfecture. Là, la manifestation se disloquait mais quatre cents personnes poursuivaient leur chemin avec une halte prolongée devant les grilles du Medef, rue Buffon. Ils n’étaient plus que 150 à refaire un tour par la place Jean-Jaurès et la rue Nationale, bloquant ainsi le tramway une petite heure de plus, jusqu’à la place Anatole-France. Vers 18 h, seul un petit groupe de jeunes se dirigeait pour une AG improvisée devant la fac des Tanneurs. Dans le contexte national très tendu, de nombreux policiers en civil veillaient au grain sur chaque flanc du cortège. Et trois fourgons de policiers en tenue étaient prêts à intervenir dans une rue adjacente. Mais aucun incident n’était déploré au cours du cortège constitué à 90 % de salariés et de retraités dont c’était là, pour certains, la huitième manifestation contre le projet gouvernemental depuis la mi-mars.

Pascal Landré

Slogans, huées et banderoles aux grilles du Medef

Emmenées par la petite centaine de jeunes qui constituent le noyau dur de la contestation estudiantine depuis trois mois à Tours, trois cents personnes se massaient devant les grilles du Medef près de la place de la Préfecture, en fin de cortège en scandant : « De l’argent, il y en a, dans les caisses du patronat ! » Si les syndicats CGT et FO, majoritairement représentés, avaient déjà plié leurs calicots et quitté la manif, Sud et Solidaires prenaient part activement à cette action, en déployant des banderoles sur les grilles du Medef.

Pascal Landré


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 506 / 223767

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License