Solidaires 37

Tours, 18 mars 2014 : 1300 manifestant-e-s contre le pacte de responsabilité.

mardi 18 mars 2014 par Solidaires37

600 CGT, 350 FO, 200 SUD/SOLIDAIRES, 100 FSU et quelques dizaines de divers politiques.








Article de "La Nouvelle république" du 19 mars 2014 :

Un millier contre le " pacte "

Le noyau dur de la gauche, dont la CGT, FO, FSU et Solidaires, des entreprises et fonctionnaires ont défilé à Tours hier matin contre le “ pacte de responsabilité ” rebaptisé par eux “ d’austérité ”.

Cela commence place de la Liberté, une chanson de Jean Ferrat qui sort des haut-parleurs de la CGT. Le cortège se déroule dès 10 h avenue de Grammont, rejoint les rails du tramway, et bloque ce dernier donc, place Jean-Jaurès. Remonte la rue Nationale. Et cela se termine au pont de Pierre, par un rassemblement massif pour les prises de parole, une poignée de discours musclés contre le gouvernement et le patronat mis dans le même sac, et par un petit hommage au défunt Marc Blondel « qui disait : la Sécurité sociale, c’est essentiel ! »

" Un chèque en blanc pour le patronat "

C’était hier matin, la manifestation contre le « pacte de responsabilité » rebaptisé pour l’occasion « d’austérité ». Les « SKF » sont en tête, suivi des municipaux de Tours, de Saint-Pierre, des fonctionnaires territoriaux dont ceux du conseil général, d’enseignants et retraités, d’une délégation du lycée Vinci d’Amboise, de la CGT Chinon, du CHU… Drapeaux et écharpes rouges, du noir aussi. « Le gouvernement est dans la même logique libérale, certains disent social-démocrate, que les précédents », lance le représentant FO. Pour lui et ses camarades, le « pacte de responsabilité », c’est « un pacte de complaisance, un chèque en blanc, du béton pour le patronat, du vent pour les ouvriers, une compromission. En trois ans, on perd 50 milliards de dépenses sociales et publiques. »

Les Solidaires parlent de « parodie de négociations ». Quelques parents, venus avec des enfants, s’en prennent aux rythmes scolaires. La fonction publique s’oppose au « report de la revalorisation des retraites ». A l’approche des municipales, quelques responsables politiques sont dans la manif, dont le premier secrétaire fédéral du PC, le Parti de gauche, le NPA et d’autres. Le tramway sera resté bloqué plus de deux heures, hier matin. La grève aura aussi bloqué quelques services publics.

Ci-dessous, reportage sur France Bleu Touraine (à partir de la minute 4,07).


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 372 / 224023

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Photos  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License