Solidaires 37

Tours : 2.000 à la Marche des fiertés

dimanche 7 juin 2015 par Solidaires37

Voir ci-dessous, l’article de "La Nouvelle république" du 7 juin 2015.

La dixième Marche des fiertés de Tours s’est déroulée sous le soleil et dans une ambiance festive, pour rappeler qu’il reste des combats à mener.

La météo était idéale pour défiler : ce n’était plus la chaleur lourde de la veille et il faisait suffisamment chaud pour ne pas rafraîchir l’enthousiasme des danseuses fort peu vêtues accompagnant les batucadas. Comme d’autres marches de la sorte étaient programmées pas très loin de Tours, les organisateurs n’attendaient pas plus d’un millier de manifestants pour arpenter les rues de Tours. Pari plus que réussi : au plus fort du défilé, place Jean-Jaurès, la police dénombrait environ 2.000 personnes.

Avant le départ du cortège depuis le château de Tours, les organisateurs avaient convié le public au village associatif, devant le château. Le thème principal des animations de ce village portait sur les discriminations autour du don du sang. Car, comme l’a rappelé le responsable du centre LGBT (*) de Touraine, si les dix dernières années ont été marquées par des conquêtes importantes et une reconnaissance des LGBT, il reste encore des combats à mener pour faire cesser toute discrimination et pour une véritable égalité. « Ce furent dix années de belles victoires mais aussi de vives déceptions », reconnaissait le responsable LGBT. Parmi ces combats à mener, le changement d’état civil libre et gratuit pour les personnes transgenres, la procréation médicale assistée pour toutes, l’ouverture du don du sang aux hommes ayant des relations sexuelles avec d’autres hommes, et intégration à la cérémonie de souvenir aux victimes et héros de la déportation restent à conquérir.

« On est là pour continuer ce combat », confiaient deux copines au départ du cortège. « Mais aussi pour pouvoir nous tenir par la main et nous faire des bisous sans qu’on nous regarde de travers, comme c’est encore souvent le cas dans la rue… »

Puis le cortège est parti aux accents des sound systems et des rythmes de batucadas. Un vif succès dans les rues du Vieux-Tours, avec un arrêt devant la mairie, avant de remonter au château, où la fête a continué jusqu’à la tombée de la nuit. La journée s’est achevée par un concert sur l’île Aucart et un set techno jusqu’à 2 h du matin.

(*) Lesbiennes, gays, bisexuels et trans.

en savoir plus

Des syndicats et des partis politiques étaient présents sur la Marche des fiertés LGBT. La présence la plus remarquée était celle de la CFDT, qui avait dans le cortège un camion sono suivi par des dizaines de militants vêtus de couleur orange, la couleur du syndicat. Sud Solidaires a pris également la parole pour réaffirmer la solidarité du syndicat avec les combats de LGBT. Europe Écologie Les Verts (EELV) a répété que le combat pour la reconnaissance des droits de LGBT et pour l’égalité était dans les gènes du parti. Le groupe de gauche du conseil départemental est venu dire sa solidarité avec les manifestants, soulignant qu’« il existe encore des discriminations, par exemple sur le don du sang, et des inégalités qu’il faut combattre. » Tous les intervenants ont été fortement applaudis.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 173 / 223403

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License