Solidaires 37

Mesdames et Messieurs, membres de la Fédération du Parti Socialiste d’Indre et Loire,

mardi 10 mars 2015 par Solidaires37

A l’occasion du 8 mars 2014, SOLIDAIRES 37 était verbalisé pour avoir eu l’outrecuidance de manifester, avec d’autres organisations (dont le PS !), dans les rues de Tours sur 200m de voies du tramway.

A la suite de la contre-manifestation contre le "jour de colère" de l’ultra-droite, toujours à Tours, le 6 avril 2014, son délégué départemental était convoqué par le chef de la sûreté et menacé de 3 mois de prison et de 7500 euros d’amende pour "manifestation non déclarée". Pourtant, 17 organisations appelaient à ce rassemblement (dont le PS !). Notons que, depuis 1981, les ""manifestations non déclarées" à Tours, comme dans d’autres villes, sont acceptées par les autorités.

Le 23 avril 2014, c’est l’ex-secrétaire départemental de SUD-PTT 37 qui passait en procès à la suite de la publication d’un tract jugé injurieux par le directeur courrier de La Poste. Le tribunal correctionnel de Tours l’a renvoyé dans ses cordes en avril 2014 mais il a fait appel et le militant a été de nouveau convoqué devant la cour d’appel d’Orléans le mardi 3 février 2015.

Le mardi 16 décembre 2014, ce militant était encore convoqué au tribunal correctionnel de Tours pour une mise en examen à la suite d’un autre tract reprochant à la directrice d’Etablissement de la Poste d’Amboise ses entraves au droit syndical !

Le 28 novembre 2014, c’est le délégué départemental de SOLIDAIRES qui se retrouve devant la police pour répondre d’un collage dans la ville de Langeais. Il est poursuivi par le maire PS (Roiron), de cette ville. Suite à cette convocation, une amende de 121 euros vient de lui être infligée. C’est la première fois, depuis notre création, que nous sommes condamnés pour ce genre "d’infraction". Nous constatons aussi que les autres auteurs "d’affichages sauvages" sur la même période et les mêmes lieux (ex : la fédération de chasseurs) n’ont pas été inquiétés. Aujourd’hui nous constatons que le FN colle de façon intense sur cette commune, sera-t-il poursuivi ? De plus, il reste à prouver que la municipalité de Langeais respecte la loi en matière d’implantation des panneaux de libre expression.

Ce même camarade était convoqué le jeudi 18 décembre 2014 devant le juge de proximité pour lui intimer un "rappel à la loi" concernant la manifestation "non déclarée" du 6 avril 2014. Il ne se rendra pas à cette convocation. Il reçoit une seconde convocation pour le 7 janvier 2015 et une troisième, toujours pour la même affaire, par le chef de la sureté cette fois-ci, le 12 février 2015 !

L’acharnement judiciaire contre notre organisation syndicale est absolument inédit. Il fait, en grande partie, suite à la volonté de l’ancien maire PS de Tours (Jean Germain) de tenter d’interdire les manifestations en centre ville pour cause de tramway...

Signalons aussi que le directeur de La Poste qui traîne, en vain les syndicalistes de SUD-PTT devant le tribunal a soutenu Jean Germain pendant sa campagne municipale. Il a, par ailleurs, poursuivi 3 militants de ce syndicat cet automne devant des conseils de discipline pour tenter de les virer ou de lourdement les sanctionner.

Dans un article du journal l’Est républicain, daté du 23 novembre 2007, François Hollande, l’actuel chef de l’Etat, portait un certain nombre de jugements sur le mouvement syndical (ces éléments ont été repris dans le journal Sud Ouest du 26 novembre 2007). Le journaliste rapportait notamment : « En revanche, le syndicat que nous devons combattre, c’est SUD, le syndicat qui ne cherche que la lutte, en lien avec la LCR ».

Nous constatons, malheureusement, que ces déclarations sont suivies d’effets en ce qui concerne l’Indre et Loire. Depuis 2012, alors que vous possédez tous les pouvoirs, nationalement et localement, notre organisation syndicale a été la cible de répressions inédites et constantes, directement ou indirectement, de la part de plusieurs de vos responsables politiques.

Cette situation ne peut perdurer. Nous exigeons une rencontre, dans les jours qui viennent, avec les responsables de la fédération PS d’Indre et Loire. Faute de quoi, nous en tirerons les conclusions qui s’imposent.

Le Conseil Départemental Interprofessionnel de SOLIDAIRES 37


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 409 / 217485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Répression à Tours  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License