Solidaires 37

La grève est sur les rails

mercredi 5 décembre 2012 par Solidaires37

Le mouvement de grève des cheminots CGT et Sud Rail est reconductible tous les jeudis jusqu’au 4 janvier.

Article "Nouvelle République du centre Ouest" du 5 décembre 2012.

A compter de demain, la CGT et Sud lancent un préavis de grève reconductible au niveau régional pour obtenir des emplois durables.

Le ton monte entre la SNCF et les cheminots. Le 25 octobre dernier, une première journée d’action pour l’emploi et la sauvegarde du service public avait mobilisé près d’un tiers des personnels en région Centre. Toutefois, ce coup de semonce n’a pas été suivi d’effets. Du coup, la CGT et Sud Rail ont décidé d’enfoncer le clou. « Pour se faire entendre », les deux syndicats ont déposé un préavis de grève reconductible tous les jeudis, à compter de demain 6 décembre jusqu’au 4 janvier.

180 postes en quête de titularisation

La défense des emplois et la dégradation des conditions de travail restent au centre de leurs préoccupations. En 2012, la SNCF a procédé à 291 recrutements sur la région de Tours. Selon la direction régionale, le solde départs-embauches est positif de 7 postes. Pour la CGT et Sud Rail, le bilan est au contraire déficitaire de 4 postes.
Surtout, les deux syndicats dénoncent la précarisation des emplois qui se traduit par la multiplication des CDD (40) ou des contrats d’apprentissage (174) et le recours massif à l’intérim (68 postes) et à la sous-traitance. « Le groupe SNCF fait du dumping social en interne », s’insurge Isabelle Peynot de Sud Rail. « En dix ans, on a perdu un millier d’agents dans la région », renchérit Florence Dumond de la CGT qui réclament la titularisation de 180 postes dans la région.

Selon les syndicats, cette politique entraîne une souffrance au travail, une hausse de l’absentéisme des agents et une dégradation du service rendu aux voyageurs. Régis Larre de la CGT cite en exemple la disparition des contrôleurs dans les TER Tours-Chinon, la fermeture des guichets à 20 h en gare de Tours ou la suppression des visites préventives sur le matériel.

" Diktat "

La CGT et Sud Rail évoquent aussi les « conséquences désastreuses » des nouveaux horaires 2013 qui entreront en vigueur le 9 décembre. Les syndicats déplorent des temps de parcours allongés (Tours-Orléans), de nombreuses suppressions de trains (Orléans-Vierzon), et l’horaire avancé du dernier TGV au départ de Paris. « Encore une fois, on met la charrue avant les bœufs en cédant au diktat de Réseau ferré de France », commente Régis Larre.

Dès hier, les cheminots de la CGT et de Sud Rail étaient mobilisés pour distribuer des tracts annonçant leur mouvement de grève aux voyageurs dans les deux gares de Tours et de Saint-Pierre-des-Corps. Ils cesseront le travail ce mercredi à 19 h jusqu’à vendredi matin 8 heures.

Pascal Denis


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 318 / 217485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License