Solidaires 37

SANS PAPIERS EN LUTTE QUELLES ACTIONS POUR LA REGULARISATION ?

lundi 15 octobre 2012 par Solidaires37

Le Collectif des Travailleurs Sans Papiers d’Indre-et-Loire
(Collectif TSP 37) organise une
Réunion publique

Depuis l’occupation de l’église Saint-Bernard à Paris en 1996, jusqu’à la marche européenne de l’été 2012, en passant par les grèves de 2009 et 2010, les luttes des « sans papiers » Font désormais partie intégrante des luttes sociales – tout comme le mot d’ordre « régularisation des sans papiers » est devenu une composante des revendications des travailleurs.

L’exigence d’égalité de traitement de tous les habitants du pays, quelles que soient leur nationalité et leur origine ; la revendication de l’égalité des droits entre tous les travailleurs ; le refus de la sur-exploitation par les employeurs qui abusent des « sans papiers » ; la dénonciation de ce nouvel esclavage imposé à ceux qui n’ont que le droit de rester muets et de se rendre invisibles pour survivre… Tels seront les principaux thèmes du débat public auquel nous vous convions le

Samedi 20 octobre à 20 h 30
salle de la Médaille
à Saint-Pierre-des-Corps
7 Avenue de la République

Des responsables nationaux des syndicats CGT et SUD Solidaires, et une militante parisienne du RESF, membres d’organisations qui sont partie prenante des luttes des sans papiers en région parisienne en 2009-2010 - 6000 travailleurs sans papiers grévistes – seront à nos côtés lors de cette réunion publique.

Des échanges d’expérience d’ailleurs et d’ici ; des analyses des luttes et des mobilisations à Tours comme dans d’autres villes en France ; de la participation active de tous au débat, nous attendons que se dégagent les perspectives et les moyens de notre lutte pour notre régularisation administrative.

Les « sans papiers », c’est le pouvoir et ses lois qui les fabriquent, pour la plus grande satisfaction des patrons qui rêvent de nous soumettre tous à leurs volontés, français et étrangers, « réguliers » et « clandestins ». Nous n’avons pas choisi d’être « sans papiers » ; nous le sommes devenus par décisions arbitraires de la Préfecture. Nous voulons des « papiers » parce que nous voulons le respect de nos droits, droit au travail, droit sociaux, droit de vivre ici, d’élever nos enfants ici…


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 112 / 217485

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Débat  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License