Solidaires 37

Du chômage technique à l’usine Michelin

jeudi 7 juin 2012 par Solidaires37

Article NR du 07/06/2012

Le site industriel, qui fabrique des pneus poids lourds à Joué-lès-Tours, connaît un sérieux ralentissement économique.

Quatre jours de chômage partiel en juin à 900 de ses salariés, y compris les cadres.

Premier semestre économique délicat chez le manufacturier qui fabrique le pneu poids lourd pour la France et l’Europe. A Joué-lès-Tours, où l’usine à la capacité de produire un million d’enveloppes par an, les objectifs sont chaque mois revus à la baisse : de 48.000 pneus en avril, la production est tombée à 43.000 en ce mois de juin et les prévisions de juillet annoncent 42.000. On est loin des 60.000 unités par mois espérées en début d’année 2012.

Jusqu’à 400 euros de moins

Et aujourd’hui, les « bibs » sont toujours plongés dans l’expectative. Le ralentissement économique se prolonge et des mesures de flexibilité du travail ont été engagées. Celles-ci se sont traduites en mai dernier par deux jours de chômage technique, étendues désormais à 4 jours pour 900 salariés, cadres compris. Une centaine de personnes travaillant notamment sur les membranes ne sont pas touchées.

Le personnel est payé 60 % de son salaire par journée chômée. « Nous réclamions l’application de l’activité partielle longue durée qui permettait d’être indemnisé à 75 % mais les négociations ont échoué  », regrette Olivier Coutant (SUD) qui révèle que l’usine sera fermée le samedi et certains vendredis.

Déjà en 2009, l’usine Michelin avait essuyé les premiers effets de la crise économique. Sa production (450.000 pneus) avait été divisée par deux. Un plan social de 340 suppressions d’emploi avait été appliqué « sans licenciements contraints ». Et aujourd’hui, la reprise se fait, hélas, toujours attendre.

Bruno Pille


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 246 / 223356

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License