Solidaires 37

Pour l’interdiction du rassemblement de Vox Populi Turone ce vendredi 21 octobre, à Tours

mercredi 19 octobre 2011 par Solidaires37

Saint Avertin, le 18 octobre 2011,

Monsieur le Préfet d’Indre et Loire,

Monsieur le Maire de Tours,

Les organisations signataires vous demandent instamment d’interdire la manifestation appelée par le groupuscule néo-fasciste Vox - Populi, le 21 octobre 2011 à 20h30 devant la basilique Saint - Martin.

Par cette manifestation, ce groupuscule n’a pas d’autre but que de tenter de susciter des tensions communautaires et d’exprimer sa haine raciale et sa xénophobie sur la place publique en la masquant derrière une pseudo-commémoration historique.
Attiser la haine contre les sans-papiers et les immigré-es, tel était déjà l’objectif de ce même groupuscule lorsqu’il a organisé l’agression contre le Cercle du Silence il y a quelques mois, sur la place centrale de Tours.
De manière générale, il agit dans le but de susciter des sentiments et des comportements de rejet ainsi qu’il l’a démontré lors de ses provocations homophobes à l’encontre de la Gay Pride.

Nul ne peut plus ignorer les références indirectes (Léon Degrelle) de ce groupuscule au nazisme et ses liens avec des groupes ouvertement néonazis.

Et l’on se souvient du sentiment d’horreur et d’effroi qui s’est emparé en mars dernier de nombreux habitants de Tours lorsqu’ils ont vu la rue nationale occupée par un défilé, torches à la main, dans le plus pur style "Nuremberg" !

Depuis deux ans, nous observons la bienveillance passive dont bénéficie ce groupuscule de la part des forces de l’ordre ou de la Préfecture : nul doute que cela ne peut que contribuer à donner des ailes à quelques nervis d’extrême droite pour passer à la violence physique et politique dans la Ville de Tours comme c’est déjà le cas à Lyon ou à Grenoble par exemple.

Nous soulignons que cette provocation fasciste du 21 octobre a lieu la semaine du cinquantenaire des événements du 17 octobre 61, où des milliers d’algériennes et d’algériens défilaient pacifiquement à Paris pour défendre leurs droits à l’égalité et à l’indépendance. Des centaines le payèrent de leur vie, assassiné-es par les forces de police sous les ordres du préfet Papon. D’autres furent emprisonné-es, torturé-es et refoulé-es en Algérie.
Dans ce contexte –le cinquantenaire de 61- où il est enfin rendu hommage à ceux et celles qui ont été victimes de ce qu’il convient d’appeler un crime d’Etat, il est particulièrement grave que ce groupuscule tente de raviver la haine contre les populations arabes ou d’origine maghrébine.

Nous demandons solennellement à la préfecture et à la mairie d’agir pour l’interdiction de cette provocation fasciste et raciste.

SUD/SOLIDAIRES 37, CFTC 37, FSU 37, AL 37, NPA 37, PCF 37, MFPF 37. UNEF 37,
M’PEP 37, LDH 37, ATTAC 37.

L’article de la NR du 20 octobre 2011 :

Levée de boucliers contre Vox Populi

" Sur Internet, les « patriotes » de Vox Populi font à peine dans la nuance. Ils appellent les « militants enracinés » de ce mouvement « identitaire » à commémorer la « bataille de Tours » ce vendredi 21 octobre. Pour ce groupe d’extrême droite peuplé de skinheads et de « Loups turons » aux bras tatoués, il s’agit de célébrer la victoire de Charles Martel de 732 qui n’aurait pas eu lieu à Poitiers mais en Touraine. « C’est bien pour défendre la basilique de Tours, sanctuaire national des Francs et cible des Musulmans voulant la mettre à sac que Charles Martel est entré en campagne », précise Vox Populi. D’où le rassemblement prévu ce vendredi soir à 20 h 30 devant la basilique.
Pour de nombreuses organisations politiques et syndicales (Sud-Solidaires, CFTC, FSU, NPA, PCF, MFPF, AL 37), c’en est trop. Cette manifestation est une nouvelle « provocation fasciste et raciste ». Dans un courrier à la préfecture et au maire de Tours, elles demandent « instamment » l’interdiction du rassemblement de Vox Populi. « Ce groupuscule n’a pas d’autre but que de tenter de susciter des tensions communautaires et d’exprimer sa haine raciale et sa xénophobie sur la place publique en la masquant derrière une pseudo-commémoration historique ». Les signataires évoquent des « références indirectes » au nazisme et déplorent « la bienveillance passive » dont a bénéficié jusqu’à présent le groupe de la part des autorités.

Vox Populi Turone n’en est pas à son coup d’essai. Le groupe d’extrême droite s’est déjà distingué à de nombreuses reprises ces derniers mois en manifestant contre la Gay-Pride ou en perturbant les rassemblements du Cercle du silence en faveur des sans-papiers.
Au mois de janvier dernier, 70 militants avaient défilé aux flambeaux et au son des tambours dans les rues de Tours. A la stupéfaction générale".


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 311 / 224021

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License