Solidaires 37

Face à la xénophobie et à la politique du pilori :

mardi 31 août 2010 par Solidaires37

Rassemblement ; samedi 4 septembre 2010, à 15h, place Jean Jaurès, à Tours.

Ci dessous l’intervention de la LDH pour le collectif organisateur.

Une avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite.

Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.

En quelques jours, les plus hautes autorités de l’Etat sont passées de l’exploitation des préjugés contre les Gens du voyage au lien, désormais proclamé, entre immigration et délinquance, puis à la remise en cause de la nationalité française dans des termes inédits depuis 1945. Ce qui est à l’œuvre dans cette démarche s’inscrit dans une logique de désintégration sociale porteuse de graves dangers.

Il ne s’agit plus du débat légitime en démocratie sur la manière d’assurer la sûreté républicaine, mais bien d’une volonté de désigner comme a priori dangereuses des millions de personnes à raison de leur origine ou de leur situation sociale. Quelle que soit la légitimité que confère l’élection, aucun responsable politique n’a reçu mandat de violer les principes les plus élémentaires sur lesquels la République s’est construite.

Parce que le seuil ainsi franchi nous inquiète pour l’avenir de tous, nous, organisations associatives, syndicales et politiques diverses mais qui avons en commun l’attachement aux principes fondamentaux de la République laïque, démocratique et sociale, rappelons avec force que l’article 1er de la Constitution « assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion », et que toutes propositions qui méconnaîtraient cette règle fondatrice de la démocratie constituent une atteinte à la paix civile.

Nous n’accepterons sous aucun prétexte que le nécessaire respect de l’ordre public soit utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires.
Nous n’acceptons pas non plus que le 16 septembre prochain aura lieu, au tribunal correctionnel de Tours, le procès de quatre militants tourangeaux, Jean Christophe BERRIER & Muriel EL KOLLI du collectif Soif d’utopies et Chantal BEAUCHAMP & Abd-El-Kader AIT MOHAMED du RESF 37. Le ministre Brice HORTEFEUX ayant porté plainte contre eux pour avoir « commis le délit de diffamation publique contre une administration publique, spécialement celle des préfectures de Guyane, Ille-et-Vilaine et Indre-et-Loire ».

Ce qu’on leur reproche en réalité c’est la parution d’un communiqué intitulé « les baleiniers » qui fut suivi d’une conférence de presse. Ce texte comparait les actuelles méthodes d’arrestation des enfants sans-papiers avec celles usitées pour attraper les baleineaux. L’aspect « diffamant » de ce communiqué résiderait dans le fait que les auteurs rappelaient que ces méthodes étaient également employées sous Vichy.
Condamner ces quatres militants associatifs serait une grave atteinte à la liberté d’expression. C’est en ce sens que toutes les organisations présentes aujourd’hui demandent la relaxe totale des prévenues.
C’est dans ce cadre que nous avons appelé l’ensemble des citoyens de ce pays à manifester publiquement leur opposition aux stratégies de stigmatisation, de discrimination et aux logiques de « guerre » qui menacent le vivre ensemble pour dire notre attachement à la liberté, à l’égalité et à la fraternité qui sont et qui resteront notre bien commun.

ATTAC 37, la CGT 37, la Cimade, le Collectif Palestine 37, le comité de soutien aux 4 de Tours, Convergence 37, Désirs d’Avenir 37, Diversi-T37, la FASE 37, la Ligue des droits de l’Homme 37, le Mouvement des Jeunes Socialistes 37, le Modem 37, le NPA 37, le Parti Communiste 37, le Parti de Gauche 37, le Planning Familial, le Parti Socialiste 37, le Réseau Education Sans Frontières 37, SOLIDAIRES 37, l’UNSA Education et Voyageurs 37.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 491 / 223529

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Actualités  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License