Solidaires 37

Lettre ouverte à SOLIDAIRES national

mercredi 25 mars 2009 par Solidaires37

L’heure est à l’action !

Voir le doc ci dessous.

PDF - 13.3 ko

La réponse du secrétariat national

Bonjour,

Votre courrier conforte la position nationale de Solidaires d’inciter
partout, pour peser sur le climat social et faire bouger les
organisations syndicales nationales qui bloquent, à des collectifs
unitaires dynamiques pour bouger localement et appeler à une
mobilisation nationale interpro, forte et durable. Dans la note, nous
préconisons aussi de se saisir des rendez-vous existants, de développer
des actions fortes dans les secteur professionnels, dans ou autour des
entreprises touchées par des plans de licenciement. Nous pensons aussi
très utile de diffuser massivement le matériel Solidaires qui donne une
autre vison de la situation et propose d’autres perspectives,

Lors de la prochaine réunion nationale de l’intersyndicale le 30 mars,
nous continuerons à défendre qu’il faut des perspectives d’action sans
attendre le 1er mai. Le mandat donné au secrétariat par les structures
de Solidaires (notamment le dernier BN) n’est pas de claquer la porte de
l’intersyndicale. D’ailleurs, cela n’apporterait pas une solution au
problème qui nous est posé aujourd’hui : comment faire en sorte que nos
propositions soient reprises plus largement par les salariés, les
chômeurs et les précaires et comment construire un rapport de forces par
des actions qui obligeraient le gouvernement à reculer, mais aussi
feraient bouger les autres organisations syndicales, comment rendre
efficace la perspective de la grève générale... ? De plus, quitter
l’intersyndicale, nous ferait porter la responsabilité de la division
qui sera utilisée pour nous marginaliser, et aussi ne proposer aucune suite.

Rester dans l’unité tout en développant nos propres positions
nationales, et en mobilisant partout où c’est possible nous semble
toujours le meilleur moyen de faire bouger le rapport de force, même si
la faible part que nous occupons sur le champ syndical rend la tâche
difficile. Nous pensons que cette démarche peut parfaitement être
comprise par les salariés les plus mobilisés qui, eux aussi, sont
partagés par cette contradiction qui n’est pas nouvelle : l’unité est
nécessaire mais elle peut représenter un frein.

Nous avons le souci de valoriser toutes les initiatives (débat
unitaires, actions de convergences, coordinations de luttes...) et pour
cela nous avons besoin que toutes les organisations de Solidaires, en
particulier les Solidaires locaux, nous fassent remonter les
informations du terrain.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 220 / 223356

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Débat  Suivre la vie du site Autres articles   ?    |    titre sites syndiques OPML   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License